Cours de Répétition de la Compagnie EM2 27 au 29 Avril 2016 – Poste de Commandement du Petit-Dézaley, Morges

Le cours de répétition de la compagnie EM2B de la Protection civile du District de Morges s’est déroulé du mercredi 27 au vendredi 29 avril 2016. La compagnie Etat-Major, basée au Petit-Dézaley, est forte d’un effectif de 74 personnes. Elle compte des spécialistes dans les domaines du suivi de la situation, de la télématique, de la protection des biens culturels, ainsi que des transports. La compagnie dispose également d’une équipe NRBC (Nucléaire, Radiologique, Biologique et Chimique) mais celle-ci est intégrée, pour cette année, au cours de la compagnie AA4B.

Les objectifs de ce cours consistent à assurer une formation continue des astreints et d’appliquer sur le terrain leurs connaissances dans le cadre d’un exercice réalisé durant toute la journée de vendredi.

Formations continues et exercices

Lors des deux premières journées, les chefs de groupe ont donné différentes formations aux astreints. Ces formations, autant axées sur les premiers secours (défibrillateurs, positions de sécurité, massage cardiaque) que sur la gestion de crise, ont été plus que bien accueillies par l’ensemble de la troupe.

Protection des Biens Culturels (PBC)

La section PBC n’a pas participé à l’exercice de vendredi, car elle s’attelait à ses tâches de remise à jour des dossiers de recensement de biens culturels, ainsi que de création de fiches d’évacuation du musée Alexis Forel à Morges http://museeforel.ch, de l’Arboretum d’Aubonne http://www.arboretum.ch, et de la commune d’Aubonne http://www.aubonne.ch

Opération YOGI

IMG_0706Afin de vérifier la coordination et la réactivité des différentes sections composant la compagnie EM2B, un exercice de dislocation a été mis en place durant toute la journée de vendredi. Cet exercice baptisé « Opération YOGI », a été réalisé en collaboration avec l’ORPC de Nyon, afin d’entraîner la collaboration entre les différents districts.

Dès l’entrée en service, la donnée de l’exercice tombe : « une personne est signalée disparue depuis quelques jours dans le pied de la Dôle. L’ORPC du District de Nyon est déjà mise sur pied pour l’organisation d’une battue. Suite à un événement dommageable d’importance sur la commune de Versoix, l’ORPC de Nyon a demandé à l’ORPC de Morges de reprendre la relève. »

Il a fallu assurer la reprise du poste de commandement de Nyon, gérer la situation à l’aide du logiciel informatique et effectuer une battue, afin de retrouver la personne disparue.

Cet exercice s’est révélé extrêmement fructueux, tant par l’efficience des astreints que par leur souci de qualité. L’ORPC de Morges les remercie pour leur engagement dévoué.

Transport

Merci à nos chauffeurs qui ont assuré les transports avec efficacité et sécurité durant tout le cours. Nous remercions particulièrement notre chef des transports, le caporal Frédéric Bomba pour qui il s’agissait de son dernier cours de répétition. Il a établi les plannings, les carnets de route et s’est assuré de l’entretien des véhicules par les chauffeurs avec succès, comme à son habitude depuis de nombreuses années. Nous allons le regretter tant pour son engagement que sa joie communicatrice. Néanmoins, nous n’avons aucun souci à nous faire, car sa succession sera assurée en la personne du caporal Timo Schuler. Nous lui souhaitons plein succès dans ses nouvelles fonctions.

Nous avons posé quelques questions au caporal Bomba lors de son dernier jour de service

caporal Bomba

Caporal Frédéric Bomba

Frédéric, raconte-nous un bon souvenir de la Protection civile …
– J’ai dû gérer plusieurs situations réelles, notamment coordonner les transports entre la Police, la Gendarmerie et la Protection civile. La responsabilité qui m’a été confiée reste encore aujourd’hui gravée dans ma mémoire.
Et un mauvais ?
– Non, je n’en vois aucun !

Que fais-tu comme travail dans ta vie à côté de la Protection civile ?
– Chauffeur poids lourd à la commune de Morges

Pour toi la Protection civile c’est…
– Avant tout l’entraide entre collègues, les rencontres avec de nouvelles personnes et un devoir de servir !

Tu as été chef des transports pendant de longues années, pensais-tu le devenir dès ton premier jour ?
– Non, pas du tout. J’ai effectué mon cours de cadre longtemps avant ma nomination, mais la place est restée occupée de nombreuses années. J’ai ensuite été chef de groupe transports pendant un cours et je le suis resté.

Es-tu content de quitter la Protection civile ?
– Oui, mais avec le sentiment du devoir accompli !

Publié dans News