La sécheresse mobilise la Protection civile

En raison de la forte vague de chaleur qui a touché le pays cet été et de la sécheresse qui en a résulté, la Protection civile a été mobilisée depuis le 20 juillet 2015 pour soutenir l’Etat-major cantonal de conduite dans son plan ORCA. Depuis le Centre de compétence de Gollion, les astreints de la Protection civile de Morges ont été chargés de gérer une hotline mise à la disposition des agriculteurs d’alpages vaudois qui ne disposaient plus suffisamment d’eau pour abreuver leurs bêtes. La hotline leur indique les points d’eau où ils pouvaient s’approvisionner.

Huit bassins ont été progressivement mis à disposition dans le Jura vaudois, plus précisément à Provence, Bullet, Baulmes, Ballaigues, L’Abbaye, Le Chenit, Bassins et St-Cergue. Dans un premier temps, les agriculteurs étaient informés qu’ils pouvaient se rendre aux points d’eau par leurs propres moyens pour s’approvisionner. Des hélicoptères de l’armée sont en charge de transporter l’eau du lac de Joux jusqu’aux différents bassins. Dès le jeudi 23 juillet 2015, des transporteurs professionnels privés, mandatés par l’Etat, ont acheminé de l’eau jusqu’aux alpages. En parallèle, les hélicoptères militaires remplissent les étangs d’alpages inaccessibles par camions. Dans cette vaste opération, la Protection civile est en charge, pas le biais de la hotline, de coordonner les transports d’eau, des différentes demandes des particuliers, ainsi que de faire le relais entre les bassins et l’EMCC afin de s’assurer que ceux-ci aient toujours un taux de remplissage suffisant pour fonctionner efficacement. Près de cinquante téléphones par jour sont gérés, sans compter les très nombreuses communications par radio.

Depuis le 23 juillet 2015, le plan ORCA a été étendu aux alpes vaudoises.

Au vu de la canicule qui perdure, il est probable que cette intervention soit reconduite jusqu’à la mi-août.

Nicolas Zbinden

Publié dans News